Fresque de Jean Moulin par JimmyC

Fresque de Jean Moulin by JimmyC aka James Cochran
Fresque de Jean Moulin by JimmyC aka James Cochran

Depuis quelques semaines une gigantesque fresque est venue agrémenter le centre historique de Chartres.

Ce graff géant est l’oeuvre de Jimmy C aka James Cochran qu’il a réalisé lors du Boulevard du Graff 2019. Vous pouvez facilement découvrir son travail sur les réseaux sociaux dont sa page . Il s’est inspiré ici d’une célèbre photo de Jean Moulin prise au cours de l’hiver 1939 par l’ami de celui-ci Marcel Bernard.

Portrait de Jean Moulin © Marcel Bernard / INA
Portrait de Jean Moulin © Marcel Bernard / INA

Je ne vais pas refaire la biographie de Jean Moulin. Il existe de nombreux sites la détaillant, mais juste m’intéresser à ce qui concerne Chartres et l’Eure-et-Loir.

Jean Moulin est nommé Préfet d’Eure-et-Loir en 1939, il sera arrêté en juin 1940 pour avoir refusé de coopérer avec les allemands. Ces derniers voulaient lui faire signer un protocole dans lequel il aurait reconnu qu’une troupe de tirailleurs sénégalais de l’Armée française avait commis de prétendues atrocités envers des civils à La Taye, un hameau de Saint-Georges-sur-Eure. En réalité il s’agissait de victimes de bombardements allemands. (Je reviendrai d’ailleurs dans un autre article sur ce régiment de tirailleurs qui paya un lourd tribu lors des combats dans la région).

Roué de coups de poings, Jean Moulin tenta même de se suicider en se tranchant la gorge. Il fut alors notamment à la prison de Chartres (qui sera ensuite tristement célèbre pour avoir « accueilli » otages des allemands, et résistants prisonniers …).

Portail de l'ancienne Maison d'arrêt de Chartres
Portail de l’ancienne Maison d’arrêt de Chartres

Jean Moulin sera révoqué comme préfet en novembre 1940 par le gouvernement de Vichy. On connait ensuite son départ pour Londres après avoir essayé de faire un état des lieux de la résistance en France, qu’il soumet au Général de Gaulle. Puis son engagement dans la Résistance qui mènera à l’unification des mouvements de résistance et la création du Conseil National de la Résistance.

En juin 1943, il est arrêté dans des conditions toujours mal expliquées (trahison ?) , torturé à Lyon puis à Paris par la Gestapo, notamment par Klaus Barbie. On ne sait pas exactement dans quelles conditions il décède en juillet 1943, son corps étant immédiatement incinéré par les allemands. Les « cendres présumées » de Jean Moulin seront transférées au Panthéon en 1964.

Chartres rue Collin d'Harleville - à gauche l'ancienne préfecture - la fresque de Jean Moulin - en arrière plan la cathédrale
Chartres rue Collin d’Harleville – à gauche l’ancienne préfecture – la fresque de Jean Moulin – en arrière plan la cathédrale

Cette magnifique fresque fait aujourd’hui face à l’ancienne préfecture (Hôtel de Ligneris 1795) où se trouvait le bureau de Jean Moulin.

Ancienne Préfecture de Chartres - Hotel de Ligneris
Ancienne Préfecture de Chartres – Hotel de Ligneris
le bureau de Jean Moulin conservé dans l'ancienne préfecture
le bureau de Jean Moulin conservé dans l’ancienne préfecture

Cette oeuvre de Jimmy C m’a beaucoup surprise tant le regard de Jean Moulin semble vous transpercer tout en restant serein.  Merci à lui pour cet hommage à un Grand Homme !

Fresque de Jean Moulin à Chartres par Jimmy C.
Fresque de Jean Moulin à Chartres par Jimmy C.

Liens :

Pour découvrir le travail de Jimmy C / James Cochran et son histoire :

Sur Jean Moulin :

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

MENU