Eglise Saint-Gervais et Saint-Protais de Pierres

Petite pause rapide pour observer l’église Saint-Gervais et Saint-Protais de Pierres (28) alors que je passais dans le village.

Elle est typique des églises rurales de la Beauce : basse avec un clocher élancé mais se distingue par un magnifique portail. C’est d’ailleurs ce qui a attiré mon œil en passant devant, ce portail atypique, entraînant ma petite visite.

Les photos sont moyennes, prises par temps triste avec mon petit portable.

 

Eglise Saint-Gervais Saint-Protais de Pierres
Eglise Saint-Gervais Saint-Protais de Pierres

 

A l’origine il existait une église à un autre emplacement, un peu plus haut sur la route de Néron à Nogent-le-Roi, mais on ne sait pas pourquoi cette nouvelle église a été construite en se rapprochant de Maintenon. L’actuelle église a été construite en 1540 comme l’atteste la date sur un des pilastres. 

 

Le portail

Portail Eglise Saint-Nicolas Maintenon
Portail Eglise Saint-Nicolas Maintenon – ©Curid sur Geneawiki.com
Portail  Eglise Saint-Aignan à Chartres
Portail Eglise Saint-Aignan à Chartres
Portail Eglise Saint-Nicolas Maintenon
Portail Eglise Saint-Nicolas de Maintenon

Il présente une certaine ressemblance avec celui de l’église de Saint-Aignan à Chartres (1540), avec sa porte entourée de pilastres mais encore plus avec celui de l’église Saint Nicolas à Maintenon (actuelle chapelle du château), dont le décor est quasiment identique mais dont la reconstruction est antérieure (1521). Il n’y a qu’à comparer la photo ci-dessus de Maintenon, et la suivante …. Copie, inspiration ? 

 
Eglise Saint-Gervais Saint-Protais de Pierres
Portail de l’Eglise Saint-Gervais Saint-Protais de Pierres

 

Le décor est agrémenté de motifs végétaux assez variés au niveau de l’arcature du portail, et de deux sirènes (on retrouve la même à St Aignan … ) ainsi que d’un visage dans l’axe et de petites têtes de lions.

 

Eglise Saint-Gervais Saint-Protais de Pierres
détail du portail de l’Eglise Saint-Gervais Saint-Protais de Pierres

 

La date 1540 est gravée sur le pilastre de gauche. Les pilastres sont surmontés de deux petites tours qui devaient contenir des statues, sans doute des deux saints auxquels l’église est dédiée. Leur base est en forme de coquilles Saint-Jacques (nous ne sommes pas loin des routes de St Jacques de Compostelle ).

 

Eglise Saint-Gervais Saint-Protais de Pierres
Date 1540 et détails des pilastres du portail de l’Eglise Saint-Gervais Saint-Protais de Pierres
 

Le clocher

Il a été reconstruit après 1619 ayant pris la foudre. Il est de forme hexagonal et a compté jusqu’à trois cloches (Françoyse, Louyse, et Rose) nommées d’après des membres de la famille d’Angennes, les seigneurs de Maintenon (avant que le château ne soit vendu à Françoise d’Aubigné, future Mme de Maintenon). A son côté se trouve une petite tourelle en briques, à priori la tourelle d’escalier menant au clocher et à la charpente du toit. Tous les deux sont coiffés d’ardoises. L’ensemble rappelle un peu le château de Maintenon.

 

l'Eglise Saint-Gervais Saint-Protais de Pierres
Clocher et tourelle de l’Eglise Saint-Gervais Saint-Protais de Pierres
l'Eglise Saint-Gervais Saint-Protais de Pierres
Clocher et tourelle de l’Eglise Saint-Gervais Saint-Protais de Pierres

 

 

La voûte lambrissée / la nef

Je n’ai pas pu entrer, l’église étant fermée. Le site de Tchorski en a de belles photos prises lors de son étude du clocher. On y voit une nef assez simple surmontée d’une belle voûte lambrissée qui a été rénovée. Elle présente de plus un décor peint de multiples croix, fleurs de lys, arabesques et quelques personnages, qui restent discrets et principalement à la hauteur des solives. Il nous montre aussi le seul vitrail d’Eure-et-Loir où sont représentés un maire avec le curé !

Je vous invite donc à visiter son site : L’église Saint-Gervais de Pierre.

 

Monument aux Morts et Carré Militaire

L’église est entouré du cimetière. Pas grand chose à en dire si ce n’est la présence du monument aux morts surmonté d’un coq bien portant … 

Monument aux Morts de Pierres
Monument aux Morts de Pierres

 

et d’un carré militaire accueillant les dépouilles de soldats africains tués lors de la bataille du 16 juin 1940, période sur laquelle nous reviendrons sûrement dans un article car elle est bien présente dans nombre des cimetières alentours.

Carré militaire du cimetière de Pierres
Carré militaire du cimetière de Pierres

 

 

St Gervais et St Protais – église de Civaux – ©Museecivaux [CC BY-SA 4.0]

Saint Gervais et Saint Protais sont deux saints martyrs du début de l’ère chrétienne et sont très souvent associés. 

Gervais et Protais étaient jumeaux et vivaient à l’époque de Néron au Ier siècle après JC. Ils étaient les enfants de St Vital de Ravenne (martyr enterré vivant ou jeté dans un puits) et de Sainte Valerie de Milan son épouse (elle aussi martyre, sous la torture).

Les deux frères, après avoir donné tous leurs biens aux pauvres, rejoignirent Saint Nazaire à Embrun. Saint Nazaire fut précipité dans la mer mais en sortit miraculeusement. Gervais et Protais quant à eux furent conduits par les soldats de Neron jusqu’à Milan. Là le général d’armée Astase s’empara d’eux afin qu’ils sacrifient aux idoles pour lui obtenir victoire dans sa guerre contre des peuples germaniques. Gervais refusa, arguant que les idoles étaient sourdes et que seul Dieu était capable de lui faire remporter victoire. Le général le fit frapper de fouets garnis de plomb jusqu’à ce qu’il en meurt. A son tour Protais tint tête au général, lui montrant qu’il ne le craignait point. Le général le fit suspendre à un chevalet, puis devant ses paroles ( « je ne te crains point. je sais que les yeux de ton cœur sont aveuglés ; bien au contraire, j’ai pitié de toi, car tu ne sais ce que tu, fais. » ) il le fit décapiter.

Un chrétien du nom de Philippe récupéra leurs corps et les ensevelit avec un dans leur cercueil un écrit de leur vie et de leur martyr, à priori sous Néron en l’an 57.

Basilique St Ambroise - Milan
Dépouilles des Sains Ambroise entouré de Gervais et Protais – Crypte de la Basilique St Ambroise à Milan – ©Sailko [CC BY 3.0]

Bien longtemps après, dans ce lieu devenu sans doute une église, saint Ambroise, alors évêque de Milan, était en prière et vit deux jeunes gens en apparition qui priaient avec lui. Lors de leur seconde apparition accompagnés de Saint Paul, celui-ci indiqua à Amboise l’emplacement de leur tombe. En 386 les corps furent donc exhumés et transportés dans la basilique.Des miracles leur furent dès lors attribués. Depuis ils reposent dans la crypte entourant la dépouille de St Ambroise.

Une cinquantaine d’églises leur sont dédiées en France.

 

Voilà, un petit article rapide (çà me change je sais !). J’espère pouvoir admirer l’intérieur un de ces jours. 

 

sources :

 

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

MENU