Les Châteaux des Geroldseck à Haegen – Historique

Petite randonnée vers les ruines des châteaux de Geroldseck  dans le Parc Naturel des Vosges du Nord.
On commence aujourd’hui avec un historique de la famille des Geroldseck et du devenir du plus grand des 2 châteaux, celui du Grand-Geroldseck.

(visite novembre 2016)

châteaux de Geroldseck 
Château du Grand-Geroldseck

 

ACCES

Le château du Grand-Gerolseck est situé sur la commune de Haegen dans le Bas-Rhin (67).
Si on a fait la visite du château du Haut-Barr au préalable, l’accès vers les Ruines des Geroldseck est aisé et balisé (croix de Saint André rouge) à partir du fond du parking par le chemin qui passe devant la tour Chappe. On redescend vers un petit parking le long de la D171 avant de remonter vers le Grand-Geroldseck. Le chemin est en partie empierré voire même dallé si on observe bien sous les feuilles ! En 10 minutes on arrive aux premières ruines.
(Remarque :  Il peut aussi s’agir d’un détour intéressant lors d’une balade sur le GR53. )

châteaux de Geroldseck 
Arrivée au Grand-Geroldseck  – enceinte Nord-Est

 

Qui étaient les Geroldseck ?

Les Geroldseck ont donné leur nom à 3 châteaux, le Grand et le Petit-Geroldseck près du Haut-Barr et un autre château en Lorraine (Geroldseck an der Saar). Les sires de Geroldseck apparaissent dans les écrits du XIIe siècle en tant qu’avoués de l’abbaye de Marmoutier, située à moins de 5 km de là.

L’abbaye de Marmoutier était une seigneurie religieuse depuis quelques siècles, centre d’un pouvoir économique, politique et religieux sur plus de 80 communes connues sous la dénomination de « la Marche de Marmoutier« .

Les avoués de l’abbaye : Entre l’abbaye et les seigneurs ou chevaliers existait une convention qui obligeait ces derniers à prêter à l’abbaye l’appui de leurs armes si besoin en était. En échange, ils obtenaient des droits féodaux sur les possessions de l’abbaye. Ainsi les sires de Geroldseck avaient-ils droit de chasse et de pêche dans toute l’étendue de la marche de Marmoutier. Les villages inclus dans leur seigneurie avaient aussi droits de bois pour les constructions, de parcours et de pâture, etc .. mais devaient fournir à l’abbaye et aux seigneurs des gens en cas de guerre. C’était du donnant-donnant dont les Sires de Geroldseck abusèrent.

Il semble que leur charge d’avoués de l’abbaye leur ait permis d’étendre leur base foncière, depuis leurs possessions du Geroldseck, puis sur Saverne et en mettant la main sur d’autres villages de la Marche de Marmoutier, tout cela avec l’accord de l’évêque de Metz (qui cherchait à garder du pouvoir face à celui de Strasbourg). Selon un acte de 1387, Marmoutier et l’ensemble de ses terres ( dont 13 villages) sont ainsi intégrés à la seigneurie des Geroldseck. L’évêque de Strasbourg semble même avoir acheté leur neutralité en leur confiant certaines de ses propres terres à un moment …..
Pour résumer, les terres de l’abbaye de Marmoutier des XI-XIIe sont terres des Geroldseck (ou de branches qui en sont issues) aux XIII-XIVe . Sur ces terres se trouvent 2 châteaux, le Grand et le Petit-Geroldseck.

A partir de 1392, faute de lignée mâle directe, les terres des Geroldseck, et notamment les 2 châteaux, vont changer de propriétaires au gré des mariages, des héritages et d’inféodations (terres données à des vassaux). Entre 1390 et 1470, on trouve ainsi 22 « copropriétaires » des châteaux. Cette période marque le déclin de la famille (et indirectement celui de l’abbaye de Marmoutier).

(sources : pour en savoir plus sur les aléas des Geroldseck, le plus simplement expliqué pour moi est le site de Kastel Elsass. Mes autres sources sont la conférence de Jean-Michel Rudrauf  pour l‘association Pro-Geroldseck et le site de cette dernière )

 

Petite Histoire du Grand-Geroldseck

Il s’agit d’un des plus anciens châteaux des Vosges du Nord, fondé au début du XIIe s. (avant 1120) par l’abbé de Marmoutier pour assurer la protection des territoires de l’abbaye. Il se situe non loin de celui du Haut-Barr édifié peu de temps auparavant par l’évêque de Strasbourg. Sa garde en est confiée aux sires de Geroldseck, on trouve en effet un écrit de 1120 désignant Othon (ou Otto ?) de Geroldsteck comme avoué de Marmoutier.

châteaux de Geroldseck 
le Grand-Geroldseck vu depuis l’éperon du château du Haut-Barr
(vallée de Saverne à gauche, de la Zorn à droite)

 

Edifié sur une plate-forme rocheuse, il combine des fonctions d’habitation et de défense. Il a été remanié plusieurs fois jusqu’au XVe s.

Certains tronçons de murs indiquent qu’il a été partiellement reconstruit dans la seconde moitié du XIIe s. Le donjon aurait été ajouté vers 1200.
Un nouveau logis seigneurial (ainsi qu’à priori le Petit Geroldseck) est construit vers 1220.

A partir de 1390, étant donnée la succession de multiples « copropriétaires », souvent ne possédant qu’une part réduite et pour des périodes courtes, le château est de moins en moins entretenu. Le peu de restaurations faites l’est à la va-vite comme le montrent quelques traces du XVe s. Il est de plus inadapté, mise à part l’édification tardive d’une barbacane, au développement de l’artillerie.

Au XVe s., certains des chevaliers de la garnison résidant au château  commettent des actes de brigandage contre les possessions du duc de Lorraine. Ce dernier, soutenu par l’électeur palatin Frédéric, s’empare du Geroldseck ainsi que de Marmoutier. Mais les exactions reprennent. Le château est de nouveau pris, définitivement démantelé et incendié en 1486. Le château ne sera plus reconstruit et demeurera une ruine. Il est mentionné comme tel en 1507.

Au XVIIe l’évêque de Strasbourg rachète la Marche de Marmoutier (et du coup les ruines … ). Elles resteront bien d’église jusqu’à la Revolution où elles passeront bien d’Etat.

En 1718, le donjon frappé par la foudre s’effondre en partie.

Unterirdisches Gewoelb des Schlosses Gr. Geroldseck par Zix.Benjamin (1805)
source BNF

De nombreuses gravures montrent que les voûtes de la salle basse étaient encore « debout » pendant le XIXe siècle … il est donc surprenant de n’en voir que les bases à notre époque … que s’est-il passé ? (pas de réponse …. )
En voici quelques unes retrouvées dans le fond numérique de la BNF .. Il serait dommage de ne pas imaginer la splendeur de ses salles ….

Château du Grand Geroldseck
lithographie par Jacques Rothmuller (1839)
source BNF 
Aspect des ruines en 1865
illustration par Louis Christmann
source BNF 

 

Avec le développement de la randonnée à la fin du XIXe dans les Vosges (plus ou moins lié au romantisme allemand), le château suscite un nouvel intérêt et est partiellement restauré en 1863 et 1874.

En 1868, des « fouilles » sont entreprises … mais elles verront surtout plus de 300 mètres cubes de « décombres » (entre le déblaiement du site lors des « restaurations » précédentes et celui des différentes couches archéologiques lors des « fouilles ») extraits et répandus autour de l’enceinte …. Si la salle basse est dégagée, la perte archéologique est elle importante …

En 1898 le Grand-Geroldseck fait l’objet d’un classement aux Monuments Historiques (sur la liste allemande en 1878, puis française ensuite ? )

photographie par E.Wagner (1900)
source BNF

 

 

Des campagnes de consolidation sont entreprises au début du XXe, le château devenant dangereux pour les visiteurs. Le donjon est alors partiellement remonté. De même les ruines sont à nouveau consolider en 1929-1937 puis en 1980-1986.
De nouvelles fouilles ont lieu en 1951 et en 1966.

 

Depuis 2007, l’association Pro-Geroldseck oeuvre pour l’entretien et la mise en valeur du site.

(sources :  Pro-Geroldseck –  Chateaux Forts Alsace)

 

Dans le prochain article, nous visiterons les vestiges du Grand-Geroldseck.

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

MENU
Entre Patrimoine et Nature